ChisPACK : le worflow des projets numériques des « humanités »

ChisPACK

Comme en témoigne la rubrique « On a testé pour vous » CHispa a testé différentes méthodes, outils et logiciels dans le but de faire progresser la réflexion sur les moyens d’une approche informatique/computationnelle des sciences du texte. Ces expériences, qui sont aussi une contribution à l’état de l’art, nous ont amenés à repenser les méthodes heuristiques mises en œuvre et à concevoir un modèle innovant fondé sur le meilleur jeu de données  possible permettant de faciliter et de multiplier l’utilisation des outils et donc, les usages.

Cette méthode repose sur le constat suivant: un temps non négligeable des projets est dédié au paramétrage d’un outil en vue de la production de données. Ces données doivent ensuite être traitées une nouvelle fois pour la réalisation des analyses, pour être comparées avec d’autres ou, tout simplement, pour être stockées en vue de leur archivage. L’utilisation d’une seule méthode (un seul logiciel) paraît toujours séduisante dans un contexte où l’utilisation des outils de l’informatique « effraie » encore ou, à l’inverse, où des outils promettent « tout ». Il n’est pas étonnant, dans ce contexte, que les outils qui attirent le plus soient ceux qui offrent des visualisations immédiates sous forme de sites internets, de cartes, ou de formes 3D ou autres. Ces outils ont beaucoup progressé et la qualité de leurs interfaces graphiques nous amène parfois à oublier de nous poser quelques  questions de fond: à quoi ressemblent les données « en sortie »? peuvent-elles être traitées facilement? extraites aisément? Que faut-il prévoir en amont, pour faciliter, en aval, l’exploitation, et l’archivage, de celles-ci? Comment construire un positionnement qui soit à la fois au cœur des processus techniques mais qui permettent d’éviter la « réduction [de la science] au schéma logique » de l’outil (J.Ellul, 1954, p.73)?

Au moment de pousser plus loin leurs analyses, les humanistes numériques se posent des questions (voir à ce propos les travaux des groupes R2CAHIER ou de Data_Cahier) sur la façon de croiser et de ré-exploiter les données scientifiques afin de construire de nouvelles connaissances. C’est l’objectif de leurs recherches! Or c’est à ce moment-là que la préparation des données (et leur structuration) deviennent un obstacle. Comment lever ce « verrou »? A l’heure où la production de très grandes masses de données s’accélère et que les sciences humaines, et surtout les sciences du texte, contribuent largement à cet accroissement en produisant des données très hétérogènes et très complexes, CHispa s’est interrogé sur la façon de préparer les données, de les transformer et de les exploiter à l’aide de procédés automatisés?

L’une de nos réponses réside dans une méthode innovante, un « workflow », inclus dans une suite logicielle qui vise trois objectifs: produire, transformer et sauvegarder les données scientifiques pour les exploiter à l’aide de l’informatique.

1 workflow, 1 « suite » documentaire et 5 logiciels

CHisPACK est donc ….. LA boîte à outils destinée à VOUS accompagner dans VOS projets de recherches scientifiques. Que le point de départ de votre programme soit l’édition numérique (de manuscrits, archives, sources, ou textes) ou la collecte de données, nous proposons une suite de solutions permettant à chacun de construire son propre protocole d’études grâce à des données de qualité :

  • XMLify pour transformer les données organisées en tableur
  • Packala pour préserver les données en les stockant sur Nakala
  • Omeka Push pour exposer/visualiser les données dans Omeka
  • OmeScrap pour collecter des données à partir d’un Omeka
  • Omeka2tei.xsl pour transformez les XML d’un Omeka en fichiers TEI de façon à les exploiter

Retrouvez la présentation intégrale du CHisPack  ici avec les URL pour télécharger, sans modération, les logiciels sur Github !

Testez les outils, modifiez-les et partagez vos impressions sur ce carnet ou sur notre page Facebook  !

CHispa est un projet ANR dont le but est la création d'outils pour l'exploitation numérique des manuscrits