On a testé pour vous … Omeka et le développement d’une plateforme générique…

On a testé pour vous … Omeka et le développement d’une plateforme générique…

 

Lorsque CHispa a commencé ses travaux en 2014, une année de travail a été consacrée à comparer et à évaluer les différentes solutions de publications disponibles: développement ad-hoc ou CMS? Étant donnée la complexité à maintenir une plateforme ou un projet de développement, nous avions décidé, dès le départ, d’adapter, au moins partiellement, un outil de publication. En 2015, et devant le succès rencontré par le logiciel Omeka dont nous observions la croissance, nous avons décidé de nous associer avec d’autres projets de l’Institut des textes et Manuscrits Modernes (UMR8132) dans le but de développer une plateforme générique et modulaire destinée à accompagner l’édition numérique, et génétique, de manuscrits numérisés. Le projet e-Man a alors démarré et consisté en une expérience grandeur nature autour d’Omeka.

Pourquoi Omeka?

Parce que ce système de publication web s’est spécialisé dans l’édition de collections muséales et de bibliothèques numériques en ligne. Développé par une équipe de chercheurs du Roy Rosenzweig Center for History and New Media de l’Université George Mason (Virginie, États-Unis) il a eu pour but de faciliter l’édition en ligne des sources de la recherches grâce à outil facile à prendre en main. Pour l’équipe du Roy Rosenzweig Center for History and New Media, l’objectif était de permettre aux utilisateurs de « se concentrer sur le contenu et sur l’interprétation plutôt que sur la programmation ».

En effet, Omeka simplifie la vie de « l’éditeur »! Il lui permet de publier des contenus de façon simple et flexible grâce à une architecture adaptable qui, selon les besoins du projet peut être enrichie d’une série de modules (plugins) et personnalisée à l’aide de modèles visuels (templates). A priori, le logiciel semblait adapté à tous nos besoins.

Pourquoi une plateforme?

L’idée de plateforme visait à mettre au service du plus grand nombre de chercheurs et de projets, des développements réalisés au sein d’un laboratoire. La mutualisation avait du sens puisque la perspective de recherche était commune: la génétique et l’étude des processus de création.

Ainsi, le lancement de la plateforme éditoriale e-Man a immédiatement suscité l’intérêt et pour donner à connaître le fruit de nos premières expériences, un carnet de recherche a vu le jour pour permettre la diffusion de l’information : https://eman.hypotheses.org/ !

e-Man, Kezako?

Dans plusieurs présentations publiques, nous avons eu l’occasion d’expliquer notre utilisation d’Omeka dans le contexte de e-Man. Ils sont consultables en ligne sur HAL et Academia.edu.

La suite ici >>>