L’axe 3 du projet CHispa : l’exploitation des outils numériques pour la recherche

Les « sous-tâches » conduites par CHispa ont permis d’étudier les cadres et protocoles des projets de recherches en sciences humaines et sciences du textes notamment, qui utilisent l’informatique à des fins d’éditions ou d’exploitation. Sur la base de ces expertises, nous avons défini un « moteur de workflow » autour des principales tâches et sous-tâches qui rythment tout projet de recherche en science du texte et prétendant intégrer l’informatique dans son programme.

Nous considérons donc que toutes les étapes de CHispa (développements logiciels, tests (voir la rubrique « On teste pour vous »), constitution d’équipes, etc) ont en quelque sorte été autant d’études de faisabilité des différentes « instances de workflow » dont nous avions besoin pour enchaîner les activités de CHispa.  Pour présenter ce système – actuellement à l’étude en vue de constituer un livrable de CHispa, nous allons décrire ici toutes les étapes « techniques » de CHispa et expliquer de quelles façons ces verrous technologiques ont été systématiquement levés en raison de leur lien profond avec le projet de recherche et les questionnements scientifiques de l’équipe.

 

Suite de la synthèse … bientôt !

 

ca-arrive_43033